Les Cactus et succulentes

Le monde fantastique des plantes xérophytes

Aller au texte -  Aller au menu -  Aller en bas de page  -  Accessibilité -  A + -  A -
Recherche personnalisée

Encyclopédie

Dernière fiche créée :
Lithops
Dinteranthus

Livres sur les succulentes

Dernier livre :
Livre Le genre Turbinicarpus
Le genre Turbinicarpus

Les photos préférées des visiteurs

Opuntia compressa
Vue : 40452 fois
Opuntia
compressa
Caralluma dummeri
Vue : 44509 fois
Caralluma
dummeri


Dernières photos de cactus ajoutées

Gymnocalycium friedrichii
Vue : 5512 fois
Gymnocalycium
friedrichii
Thelocactus bicolor
Vue : 4968 fois
Thelocactus
bicolor


Dernières photos de succulentes ajoutées

pleiospilos nellii
Vue : 1093 fois
pleiospilos
nellii
Lithops hallii
Vue : 710 fois
Lithops
hallii


Toutes les photos

Visitez les deux galeries de photos

La liste complète des photos en liens cliquables



Cactus-mall

L’arrosage des plantes succulentes

Faut-il arroser les cactus ou plantes grasses, un peu, beaucoup, juste les pulvériser ?
Doit-on se servir d’un arrosoir, ou du jet d’eau ? L’eau du robinet, ou l’eau de pluie ?
Autant de questions auxquelles je vais répondre dans cet article.

Quelle eau pour l’arrosage ?

Vous pouvez commencer si ce n’est pas déjà fait à lire l’article Le substrat des cactus et des succulentes ou plantes grasses qui vous expliquera que suivant le type de substrat utilisé l’arrosage ne sera pas le même.
Il y a plusieurs paramètres qui vont influencer le choix de l’eau à utiliser :

Déjà vos possibilités…

Il existe l’eau du robinet, l’eau de pluie, du puits, des rivières et l’eau en bouteille.
Un article très intéressant à ce sujet que je vous recommande de lire :  Quelle eau pour nos cactus ?
Bien qu’on pourrait parler d’acidité due à la pollution, j’ai une préférence pour l’eau de pluie. Eventuellement du puits.
L’eau du robinet a l’inconvénient d’être trop “calcaire”. Mais rassurez vous, ce n’est pas très grave si vous rempotez vos
plantes tous les 2 à 4 ans. Si vous décidez de l’utiliser, pensez à la stocker à l’avance. Déjà, le chlore s’évaporera et
il est important qu’elle soit à température ambiante.
L’eau en bouteille convient mais tout va dépendre de la quantité de plantes que vous possédez.
Arroser 2000 plantes avec cette eau coûterait bien cher.
Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une maison, procurez vous un conteneur que vous pourrez placer sous une descente de gouttière.
L’idéal étant de le mettre à l’abri de la lumière pour éviter le développement d’algues vertes à l’intérieur.

Résumé :

Quelle quantité ?

Bonne question ! :) Toutes les plantes n’ont pas besoin de la même quantité d’eau. En règle générale, on peut considérer que les plantes à feuilles (Crassula par exemple) “boivent” plus. Exceptions de celles qui restent enfuies au raz du sol, comme Lithops.
Chez les cactus, les plus couramment vendus en pépinières et grandes surfaces sont assez tolérants face aux excès.
Je ne peu pas faire une liste ici, elle serait bien trop longue et différente d’un autre amateur, car tout va aussi dépendre
de la nature du substrat, des conditions de culture et de la saison (voir plus loin).
A noter aussi que en intérieur, en pot plastique ou en terre cuite vernie le séchage est plus long.
Partons donc du principe que le substrat est composé d’élément drainant pour une part d’au moins 50%.

Considérez bien le type de substrat que vous avez, plus ou moins drainant. C’est lui qui va en plus de la météorologie vous dicter la fréquence et la quantité
d’eau à utiliser.
A ce sujet, lisez donc l’article sur le substrat passe-partout.

Cela dépend de la période

Il est bien évident que l’on ne donne pas autant d’eau au début du printemps et au mois de juillet.
En début comme en fin de période de végétation, l’arrosage est plus “léger” (printemps et automne).
Tandis que de juin à août, il devient plus fréquent et plus important. C’est aussi à cette période que l’on donnera de l’engrais, si
celui-ci est donné avec l’eau d’arrosage.

Les points importants

Evitez de creuser la surface du sol, allez-y doucement ou en pluie fine, vous pouvez aussi recouvrir la surface de cailloux.
En été, mouillez toute la motte. Trois gouttes d’eau ne serviraient à rien !
Le substrat doit sécher rapidement, 3 à 4 jours et plus rapidement encore si les températures baissent.
Il est à signaler que le principal danger quand un substrat est mouillé, est que les températures soient basses.
En été, les plantes sont en pleine végétations, elles absorbent l’eau plus vite, la chaleur aidant, le substrat sèche rapidement.
Dans le doute n’arrosez pas.
Au printemps, il ne faut pas croire que pour déclencher la croissance, il est nécessaire d’arroser. Ce sera la plante qui par
des signes de croissance vous montrera qu’elle entre en période de végétation et va avoir besoin d’eau. Un peu au début,
et de plus en plus les mois suivants. Pour finalement ralentir en automne et enfin s’arrêter pour l’hiver.
Faut-il éviter d’arroser le corps des plantes ? En été je ne vois pas pourquoi ! Une bonne pluie les rafraichie et les dépoussièrent.

Comment je procède ?

A quelle fréquence ?

Les méthodes d’arrosage

Remarques

Pour moi il est faux de dire que lorsque l’eau sort par le trou de drainage, la plante a eut assez d’eau.
Le substrat étant sec lors de l’arrosage, il est plus “rétracté”. L’eau s’écoule rapidement le long des parois
internes et la motte reste sèche.:)
La méthode consiste soit à mettre une soucoupe et l’eau sera absorbée par capilarité ou alors à arroser en deux ou trois fois.
Une motte en partie humide absorbera mieux l’eau qu’une motte complètement sèche, surtout si celle-ci contient de la tourbe, qui
a un fort pouvoir de rétractation. Lorsqu’en été le sol est bien sec et qu’une grosse pluie tombe, l’eau ruisselle et ne pénètre pas le sol.
Par-contre si il pleut en pluie fine en plusieurs épisodes, l’arrosage est beaucoup plus efficace.
Pulvériser pour arroser est à mon avis complètement inutile. A part humidifier les parties aériennes cela ne sert à rien.
Cela peut se faire pour rafraichir les plantes après de grosses chaleurs, notament en serre.

Le premier arrosage de la saison

Quand arroser la première fois en début de saison ? Voilà une bonne question !;)
A part les Litophs qui devront attendre que leurs feuilles soit renouvellées, il est bien de commencer par les Crassulaceae. L’important étant que les températures matinales soient positives.
Quand ? En général en mars, pas avant la mi-mars sauf si l’hiver tarde à partir. Ensuite viendront les cactus à part le genre plus délicats comme Ariocarpus, Copiapoa.
L’arrosage de toutes les plantes, Lithops exectés pourra se faire quand les températures et l’ensoleillement sont là. Généralement début avril.
Préférez effectuer cet arrosage en début d’une période de 3 ou 4 beaux jours. La quantité d’eau sera au maximum de la moitié d’un arrosage normal.

Pas de pulvérisation, pour cela attendez les mois de juillet et août après de grosses chaleurs.

Le dernier arrosage de la saison

Sa période va varier de début octobre à mi novembre. L’important est que le substrat soit sec avant le repos complet et que les températures en millieu de journée ne soient trop basses.
Ne pas négliger le facteur “pompage” de l’eau par les racines. Celui-ci assèche le substrat si la plante est en période végétative. Par contre le substrat peut mettre plusieurs mois à
complètement secher si la plante est au repos, qu’il fait froid et que le pot est en plastique. Cela peut conduire à la perte de la plante en fin d’hiver.;)
C’est malheureusement assez classique. Et c’est dans ces cas là que le propriétaire de la plante se dit : “Pourtant elle était au sec, je ne comprend pas !”
Cependant certaines Aloe comme variegata et ceraines Crassula comme ovata demandent à passer l’hiver au chaud, donc à la lumière et avec de l’eau. En janvier elles fleuriront. Donc pour ce type de plante
pas de dernier arrosage.

Florent, mars 2007 – Complété en avril 2011

- Haut -
Les cactus et succulentes  --  http://les-cactus.com --  Florent Papadopoulos 2002 - 2016  --  Villeneuve Saint georges  --   Valid XHTML 1.0 Strict   Valid CSS niveau 3   --  Accessibilité