Les Cactus et succulentes

Le monde fantastique des plantes xérophytes

Aller au texte -  Aller au menu -  Aller en bas de page  -  Accessibilité -  A + -  A -
Recherche personnalisée

Encyclopédie

Dernière fiche créée :
Lithops
Dinteranthus

Livres sur les succulentes

Dernier livre :
Livre Le genre Turbinicarpus
Le genre Turbinicarpus

Les photos préférées des visiteurs

Opuntia compressa
Vue : 40452 fois
Opuntia
compressa
Caralluma dummeri
Vue : 44509 fois
Caralluma
dummeri


Dernières photos de cactus ajoutées

Gymnocalycium friedrichii
Vue : 5512 fois
Gymnocalycium
friedrichii
Thelocactus bicolor
Vue : 4968 fois
Thelocactus
bicolor


Dernières photos de succulentes ajoutées

pleiospilos nellii
Vue : 1093 fois
pleiospilos
nellii
Lithops hallii
Vue : 710 fois
Lithops
hallii


Toutes les photos

Visitez les deux galeries de photos

La liste complète des photos en liens cliquables



Cactus-mall

La culture des plantes à feuilles succulentes


Cette page traite de la culture générale des plantes à feuilles succulentes, comme Crassula pour ne citer qu’une des plus communes.

Généralités

Pour en savoir plus, notamment sur les traitements
et les engrais, visitez les liens.

Bien que certains cactus ont des feuilles (Pereskia), on considère que l’ensemble des des plantes à feuilles succulentes
est composé des Crassulaceae (Crassula, Kalanchoe, Adromischus…), des Agavaceae, des Liliaceae, des Lithops, pour
ne citer que les plus courantes.
Les feuilles sont donc succulentes, mais parfois aussi le tronc ou les racines. Il est à signaler que certaines plantes
peuvent avoir un tronc succulent et des feuilles qui ne le sont pas (Pachypodium).
Le but de cette page n’est pas de détailler la culture de chaque genre. Ici je me cantonnerais aux genres les plus
fréquement cultivés et courament rencontrés dans les collections et pépinières.
Le grand avantage de ces plantes, c’est qu’elles sont de culture relativement aisée et résistantes, à part au froid
pour une partie.

Les pots

A propos du choix entre pots platique ou terre cuite, bien que personnellement, je trouve que les seconds sont
plus adaptés, Vous pouvez consulter : l’article sur les pots sur ce site.
Bien souvent on recherchera la stabilité de l’ensemble pot – plante et ce ne sera pas à négliger pour des genres
comme Crassula ou Kalanchoe qui peuvent devenir imposant par la taille.
Ces genres demandent des pots de bonne taille pour pouvoir développer leurs racines et leur feuillage. Crassula ovata
par exemple pourra se cultiver dans un pot moins profond, mais plus large et aura ainsi une allure de bonzaï.
Le genre Adromischus, lui se plaira dans un pot de petite taille. La règle est grande plante, grand pot et vis-versa.
Pas bien compliqué !

L’exposition

En règle générale, elles tolèrent toutes une exposition directe au rayons solaires. Si vous constatez un rougissement des feuilles
un peu trop prononcé, mettez les sous une lumière plus tamisée, mais pas complètement à l’ombre.
Ne les mettez pas non plus au sortir de l’hivernage, au printemps, directement sous le soleil, une période d’environ
quinze jours à mi-ombre évitera des brûlures qui laissernt des marques.

Le substrat

Le substrat doit être riche et drainant. Pour ma part, j’utilise un mélange de terre végétale
(terre de jardin), de sable et petits cailloux…
Voici mes proportions :

50 à 100 % de terre végétale
10 % de petits cailloux.
20 sable de Loire

Pour des plantes comme Crassula ou kalanchoe, un substrat 100 % terre végétale convient si celui-ci n’est pas trop “lourd”.
Si tel est le cas, incorporez-y du sable ou un autre élément drainant.
Vous pouvez consulter l’article sur les substrats sur ce site.

Le rempotage devra s’effectuer de préférence au printemps, voire jusqu’en aout. Plus tard,
la plante n’aura pas le temps de développer son système
racinaire avant la période de repos hivernal !
Personnellement, je préconise avril à mai.

C’est lors de cette opération qu’il faut regarder de
près l’état des racines. Elles doivent être
exemptes de parasites, comme par exemple, des petits amas
cotonneux de couleur blanc(cochenilles). A enlever ! Voir la page questions/réponses
Je vois à la base des tiges un amas cotoneux
.

Bien que beaucoup d’amateurs recommandent de stériliser le substrat, au moyen de produits achetés
dans le commerce, moi je le stérilise à la chaleur. ceci pour les raisons suivantes :
Eliminer la vermine, les pourritures et aussi pour éliminer toutes les graines de mauvaises herbes qui risqueraient
de se développer dans les pots.
Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas constaté d’attaques bactériennes ou autres.
Le rempotage pourra être effectuer tous les 2 à 3 ans, suivant la quantité d’engrais
fournie et l’age de la plante. On dit souvent que quand les racines sortent par le trou
de drainage il faut rempoter. je répondrais “oui des fois”. Dans de bonnes conditions, à chaque fin de saison,
il faudra couper ces racines qui ont tendance à pousser bien vite 🙂
Ne jamais arroser les deux premières semaines qui suivent et placer le pot à l’ombre.

Pour en savoir plus allez voir : l’article sur le rempotage

Si vous remarquez une décoloration des feuilles, celle-ci est
généralement due à un manque d’éléments nutritif du substrat
ou alors un manque de lumière. Les feuilles vieillissent aussi et finissent par sécher et tomber.
ceci est normal mais inquiétant si ce sont les feuilles des extrêmités. En général il s’agit d’excès d’arrosages
ou d’un manque de lumière.

L’arrosage

Les plantes à feuilles succulentes sont assez tolérantes aux excès d’arrosages. Les genres comme Lithops et
les autres Aizoaceae sont plus xérophiles et préfèreront des conditions de
culture plus au sec.
De mai à octobre, je laisse toutes mes Crassulaceae et mes Aloe dans le jardin sous la pluie sans problème.
Le reste du temps en serre froide (sauf à la période des gels).

Vous pouvez consulter l’article sur l’arrosage des cactus et succulentes sur ce site.

Le bouturage

bouture d'Adromischus

Cela consiste à délicatement prélever une tige, la laisser sécher à
l’ombre, puis à la mettre en pot.

Cette opération doit être effectuer durant la période végétative, du
printemps jusqu’en été.

La coupe doit être pratiquée à l’aide d’une lame préalablement stérilisée (j’utilise
mon briquet quelques secondes).
Le séchage de la plaie durera de quelques jours
à deux semaines voire plus, suivant la surface de la  coupe.
La bouture sera soit posée à même le
sol ou légèrement enfoncée et
placée au chaud et à l’abri du plein soleil.
Visitez le lien sur la multiplication
végétative ou bouturage
sur ce site.

La question qui revient souvent est “Dois-je arroser ?”
Si il n’y a pas de racine, c’est inutile.
Mais, et oui il y a un “mais” humidifier de temps en temps va favoriser l’apparition des premières radicelles.
Pas trop souvent pour éviter de faire pourrir la feuille, puis un peu plus quand elle aura des racines. Voilà,
un peu de patiente et la bouture grandira.
En conclusion, pour réussir il faut choisir une période où la plante est en activité, prélever, poser sur le substrat,
humidifier une ou deux fois par semaine, placer à l’ombre et au chaud. Et attendre….

Les maladies

Peu de maladies surviennent sur ces plantes robustes à condition de respecter quelques règles élémentaires.
Stérilisez le substrat, éventuellement un petit traitement à base d’anti-fongique ne fera pas de mal.
Attention aux excès d’eau, mettez les au soleil, pour certaines à l’intérieur l’hiver le plus près possible
d’une source naturelle de lumière. Un subsrtat drainant et riche (plus sableux pour les Aizoaceae).
Dans une serre, ne négligez pas la ventilation, elles préfèrent quand même l’air sec. L’air humide, surtout
combiné à des baisses de température favoriserait le développement des moisissures sur les parties aériennes.
Evitez les températures trop basses, qui pourraient leur être fatales. le mieux serait de les préserver des températures
négatives. Entre 5 et 10 C l’hiver me semble un minimum. L’été aucun problème de ce côté là, auguementez
les apports d’eau. N’en abusez pas non plus, elles résistent bien à la sécheresse.
A savoir que les deux principales raisons de la mort de ces plantes sont le gel et l’excès d’arrosage.
Vous voilà avertit !

- Haut -
Les cactus et succulentes  --  http://les-cactus.com --  Florent Papadopoulos 2002 - 2016  --  Villeneuve Saint georges  --   Valid XHTML 1.0 Strict   Valid CSS niveau 3   --  Accessibilité