Select Page

Le CBD, ou cannabidiol, est une substance issue du plant de chanvre. Avec l’assouplissement récent de la règlementation entourant cette molécule, de plus en plus de personnes s’essayent à sa culture. En effet, depuis 2018, la France a légalisé la consommation de certains produits contenant du cannabidiol, ainsi que la vente de graines de cette plante. Toutefois, la législation autour du chanvre précise qu’aucune partie des plantes cultivées ne peut être consommée par leur propriétaire. Retour sur cette toute nouvelle tendance chez les amateurs de jardinage…

Quid du chanvre

Le chanvre est l’une des premières plantes cultivées par l’Homme. On estime que les premières domestications de cette cannabaceae datent du néolithique. La culture de la plante aurait ensuite naturellement migré avec les populations. Depuis, le chanvre est utilisé dans de nombreuses sphères de notre évolution. Au Moyen-Âge, ses fibres étaient utilisées dans la confection de vêtements. Au XIXe siècle, on les transformait en papier pour rouler le tabac. De plus, les fibres de la plante ont longtemps servi à la fabrication de billets de banque, avant d’être remplacées par l’ortie.

Sur le plan botanique, le chanvre cultivé, ou cannabis sativa, est une plante annuelle herbacée. Elle est issue des régions équatoriales et se caractérise par une forte croissance. Ses plants peuvent rapidement atteindre un mètre de hauteur, et peuvent aller jusqu’à six mètres. Les tiges de chanvre sont creuses, et fermes, tandis que ses feuilles sont extrêmement souples. Dans le commerce, on parle généralement de fleurs de chanvre. Celles-ci sont, le plus souvent, issues des plants femelles, car elles ont un plus fort taux en cannabidiol. Elles sont d’ailleurs réputées pour leurs nombreux bienfaits lorsqu’elles sont consommées en infusion. On en trouve donc sur la plupart des sites spécialisés. Toutefois, nous vous recommandons de visiter un site authentique pour acheter fleur cbd dundees.

Comment cultiver le chanvre ?

S’il est réputé pour sa croissance rapide, le chanvre requiert tout de même un certain entretien. Certains amateurs de jardinage disent même qu’il pousse aussi facilement qu’une mauvaise herbe. Toutefois, il faut apprendre à le cultiver correctement. Avant de se lancer dans la plantation, il est important de savoir que cette plante annuelle a besoin de beaucoup de luminosité et de chaleur. L’idéal est donc de planter les graines dans une zone bien exposée de votre jardin, ou bien dans un pot que vous placerez près d’une fenêtre.

Il est recommandé d’attendre le printemps pour semer le chanvre. Les spécialistes ajoutent même qu’il vaut mieux que la température ne baisse pas en dessous de quinze degrés, de jour comme de nuit. Ainsi, la plante se développera de manière optimale. Il est évidemment primordial de commencer par préparer la terre en enlevant les mauvaises herbes. On peut ensuite planter les graines, puis ajouter du compost pour favoriser leur croissance. Lorsque les premières plantules commencent à sortir, il est conseillé d’espacer les plants d’une vingtaine de centimètres.

Comme vos plants vont pousser au soleil, il ne faut pas hésiter à les arroser régulièrement. En effet, le chanvre a besoin d’un excellent apport en eau, particulièrement pendant sa période de floraison. Les cultivateurs avertis disent qu’il faut laisser la terre sécher légèrement entre chaque arrosage. Mais à l’instar de n’importe quelle plante, la modération est la clé pour le chanvre. Un trop grand apport en eau pourrait « noyer » la plante. Il faut donc savoir trouver le juste équilibre et ne pas l’irriguer trop souvent.

Pourquoi ne peut-on pas consommer ses plantes ?

Comme nous le disions plus haut, la règlementation entourant le cannabidiol, ou CBD, s’est assouplie depuis près de deux ans. Cette substance est présente en grande partie dans le chanvre, et elle aurait de nombreux bienfaits sur la santé. Toutefois, elle ne doit pas être confondue avec le tétrahydrocannabinol, ou THC, qui est présent dans le cannabis. Cette dernière est responsable des effets psychotropes du chanvre. Ainsi, la législation française autorise la consommation et la commercialisation de CBD, qui n’est plus considéré comme un produit stupéfiant. En revanche, le THC, lui, est strictement interdit. En consommer est donc encore un délit aux yeux de la loi.

Mais alors pourquoi ne pourrait-on pas consommer le chanvre que l’on cultive ? En fait, la loi autorise la consommation de produits contenant du cannabidiol selon certaines conditions. Les dérivés de cette substance ne doivent effectivement pas contenir plus de 0,2 % de THC. Au-delà de cette limite, les produits à base de CBD sont considérés comme des stupéfiants. Aussi, la plupart des huiles, fleurs et e-liquide au cannabidiol du commerce respectent rigoureusement cette condition.

Or, si vous faites pousser du chanvre chez vous, vous n’avez aucun moyen de vérifier sa teneur en THC. Vous pourriez donc, sans le vouloir, consommer un produit illégal si vous l’utilisiez pour vos propres besoins. C’est pour cette raison qu’en France, il est autorisé de faire pousser du chanvre, mais seulement si on ne le consomme pas.